Notre blog

Résumé de la conférence dotJS regroupant les plus grands experts JavaScript à Paris

Logo dotJS

Le 30 Novembre a eu lieu au Théatre des Variétés à Paris, la première conférence dotJS qui a réuni les meilleurs experts du Javascpript dans le monde.
Ce sont ces mêmes spécialistes qui modifient et font évoluer nos outils de développement et Frameworks de tous les jours.

Les intervenants

Jeremy Ashkenas : créateur de Backbone.js / Underscore.js / CoffeeScript.
Addy Osmani : créateur de TodoMVC / Aura / Yeoman / jQuery Team
Kevin Schaaf : lead de Enyo JavaScript Application Framework
Fat : co-Auteur de Twitter Bootstrap / Ender / Hogan.js
Christian Amor Kvalheim : créateur de MongoDB drivers pour Node.js
Bert Belder : membre de la Node.js Core Team
Charlie Robbins : CEO et co-fondateur de Nodejitsu
Mathias Bynens : créateur de jsperf.com
Mr Doob : créateur de Three.js et countless JavaScript demos
Brian LeRoux : lead de PhoneGap et créateur de XUI / Lawnchair
Volta Jina : membre de la AngularJS team et créateur de Testacular

Résumé de la journée

La matinée était surtout axée sur la technique et commençait par l’étude de l’Unicode et ses répercussions sur certaines fonctions JavaScript.

Kevin Schaaf est venu nous présenter le framework Enyo utilisé principalement pour WebOs.  Il nous démontre alors qu’il est tout à fait possible d’utiliser le HTML5 et le JavaScript pour créer de véritables applications capables de concurrencer le natif en prenant les tablettes sous WebOs comme exemple.
On a également découvert la façon dont Enyo a été conçu et plus précisément son système d’encapsulation des éléments qui facilite grandement l’utilisation de ce framework.

Addy Osmani développeur chez Google est venu nous présenter les nouvelles et futures évolutions de Google Chrome Developer Tools. Il nous a d’ailleurs recommandé d’utiliser Chrome Canary pour bénéficier en avant première des toutes dernières nouveautés plutôt qu’attendre les 11 semaines nécessaires avant de les voir déployées en version stable au près des 300 millions d’utilisateurs de Chrome. 
Parmi ces nouveautés, nous devrions bientôt pouvoir éditer le JavaScript sans recharger la page pour visualiser instantanément le résultat.
Il nous a également parlé de l’arrivée prochaine du très attendu Manager de Snippets.
Nous avons ensuite eu droit à une démonstration d’optimisation d’application via la Google Web Developer Tools, plus spécifiquement pour améliorer le FPS et trouver les memory leaks. 
Un support de Sass et de Coffee Script sera prochainement mis en place au sein de la console.
D’autres fonctionnalités ont été dévoilées comme le resize du viewport pour simuler le mobile, les tablettes, les rotations etc.
L’extension Tincr donnera la possibiltié de sauvegarder son fichier CSS et HTML directement à partir de la Google Developer Tools, ce qui nous évitera de switcher entre l’éditeur de texte et le navigateur.
Enfin, la mise en place d’un système de versionning sera directement intégré au sein de l’outils Chrome.

Bert Belder, un des créateurs de Node.js est venu nous expliquer les raisons pour laquelle la version 1.0 se fait attendre. La complexité de l’outil et les différents problèmes techniques rencontrés leur ont malheureusement fait prendre du retard. (Gestion des erreurs etc…)

Charlie Robbins CEO et co-fondateur de Nodjitsu, une entreprise de Node.js dans le cloud, est venu nous parler de management & d’Open Source.
Il a abordé plus précisément l’organisation choisie pour son entreprise. Il a en effet souhaité sortir du format pyramidale classique pour la prise de décision en préférant la création de multiples petits groupes de travail pour libérer au maximum le potentiel de ses employés. Son rôle a lui est uniquement de donner des guidelines à ses équipes, d’être à l’écoute de leurs besoins et de leurs donner les moyens de réussir leur mission.
En tant que CEO, son rôle n’est ni d’être paternaliste, souverain ou de faire la police, il est là pour assurer le « mentoring », donner des idées, faire confiance et laisser ses équipes agir. 
Il rappel l’importance de la communauté autour de l’Open Source, du besoin de communiquer et de ne jamais laisser personne sans réponse.
Nous retiendrons une de ses citations : « When you do things right, people won’t be sure you’ve done anything at all »

Fat un des créateurs de Twitter Bootstrap, nous a fait part de son expérience et rappelé les aspects pervers d’un projet Open Source qui réussi.
Nous éprouvons tous un sentiment de fierté lorsqu’un de nos pluging ou un bout de code mis à disposition de la communauté commence à avoir du succès. D’un simple code hasardeux réalisé sur un coin de bureau, l’engouement peut rapidement devenir fulgurant et vous demander un travail de plus en plus conséquent.
Les contributeurs ayant développé de nouvelles fonctionnalités s’impatientent de les voir ajoutés, les utilisateurs ayant soulevé des bugs s’impatientent de les voir corrigés… Bref un travail quotidien qui peut devenir titanesque.
Vous souhaitez mettre des modules, fonctionnalités, bouts de codes à disposition de la communauté ? Très bien ! Mais n’oubliez pas qu’il vous faudra ensuite pouvoir répondre aux demandes et attentes des utilisateurs…
Fat nous racontera alors ses multiples soirées passées à répondre aux nombreux bugs et demandes d’ajouts sur GitHub.
Cette présentation nous restera en mémoire par sa mise en forme (illustrée par Fat lui-même) mais aussi par son côté décalé qui n’a en rien gâché la richesse de ses propos.
Un excellent article résume d’ailleurs très bien son histoire et nous rappelle les enjeux, attentes et conséquences d’un projet Open Source à succès :
http://www.touilleur-express.fr/2012/12/08/a-celui-qui-a-fait-twitter-bootstrap/

Conclusion

L’événement était donc une réussite bien que nous aurions aimé davantage de démonstration de code pur pour répondre aux attentes des nombreux développeurs présents, mais bon l’assemblée semblait conquise par ce format ressemblant beaucoup à celui des conférences TEDx.
Nous attendrons donc la prochaine édition de cet événement devenu incontournable pour les spécialistes JavaScript avec grande impatience.

Vous pourrez retrouver l’ensembles des informations et des intervenants à l’adresses suivante :

Le site de l’événement DotJS : http://www.dotjs.eu
Les photos : http://svay.com/photos/2012-11-30_dotjs/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *